Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’histoire de l’alphabet russe

L’alphabet cyrillique, qui est né dans le royaume de Bulgarie, s’est propagé au fil des années en Europe de l’Est et Asie centrale. Il est aujourd’hui utilisé par plus de 300 millions de personnes, non seulement en Russie, mais également en Biélorussie, Ukraine, Serbie, Kazakhstan, Kirghizstan ou Tadjikistan par exemple.

L’alphabet cyrillique est également l’un des trois alphabets officiels de l’Union Européenne.

Dans un premier temps nous verrons l’histoire de la création et de l’évolution de cet alphabet, puis nous nous concentrerons plus précisément sur l’alphabet russe.

L’histoire de l’alphabet cyrillique

En 863, l’Eglise de Constantinople envoie deux moines (les frères Cyrille et Méthode) en Moravie. Leur objectif est de christianiser les peuples slaves. Cependant le peuple de cette région n’est pas familier avec la langue grecque. Les deux frères décident alors de créer un nouvel alphabet afin de pouvoir donner aux sons slaves une retranscription écrite et traduire les textes liturgiques grecs : c’est la naissance de l’alphabet glagolitique.

Lorsque Cyrille et Méthode décèdent quelques années plus tard, la situation politique et religieuse est instable : les deux grands centres religieux, Rome et Constantinople, essaient toutes deux d’imposer leur vision de la chrétienté dans cette région du monde : le catholicisme s’oppose à l’orthodoxie.

Ce conflit a des répercussions très importantes en Moravie : quelques années après avoir adopté le nouvel alphabet importé par des moins orthodoxes, c’est le catholicisme romain qui prédomine désormais : les moins disciples de Cyrille et Méthode doivent fuir et trouvent refuge dans le royaume de Bulgarie.

Une fois sur place, ces derniers tentent de diffuser l’alphabet glagolitique. Cependant l’élite bulgare, proche de la culture grecque, a beaucoup de mal à assimiler ce nouvel alphabet. C’est ainsi que les disciples de Cyrille et Méthode créent un nouvel alphabet, fortement inspiré du grec et reprenant quelques lettres du glagolitique : c’est la naissance de l’alphabet cyrillique. Cet alphabet a été nommé en hommage à Cyrille, devenu saint.

Cet alphabet se propage vers le nord et l’est et est adopté par de nombreux peuples slaves.

Cyrille et Méthode

La naissance de l’alphabet russe

Près d’un siècle plus tard, c’est au tour de la Russie christianisée d’adopter l’alphabet cyrillique. Celui-ci fut introduit dans la principauté de Kiev (Киевская Русь) lors de la conversion du prince Vladimir en 988.

L’alphabet russe cyrillique connaîtra deux réformes majeures au cours des siècles.

En 1708, le tsar Pierre le Grand redessine lui-même certaines lettres. Il en supprime également quelques-unes, héritées de l’alphabet grecque.

Près de deux siècles plus tard en 1918, les Bolcheviks simplifient l’alphabet en supprimant certaines lettres jugées trop compliquées, afin de faciliter l’accès à l’apprentissage au plus grand nombre. L’alphabet russe moderne compte désormais 33 lettres.

Ce nouvel alphabet s’implantera également dans les états soviétiques.

Vous souhaitez apprendre l'alphabet russe en ligne ?

Notre page dédiée à l’alphabet russe est disponible gratuitement via ce lien.

D'autres articles...

Moscou, la capitale verte

Depuis la fin des années 1980, le terme “verdissement” évoque la couleur verte, symbole de la nature et de l’écologisme, reflétant une aspiration globale à une harmonie plus étroite avec l’environnement. Moscou, la capitale de la Russie, ville de Russie par excellence avec une population dépassant les 12 millions d’habitants, représente un épicentre de ces efforts environnementaux. Depuis 1991, cette métropole a entrepris des transformations significatives dans l’objectif de devenir un hub économique et politique international, tout en préservant son identité russe riche en histoire et en culture.

Comment voyager en Russie en 2024 : guide complet

La Russie, territoire étendu aux multiples facettes, séduit les voyageurs en quête de dépaysement et de culture riche. Entre sa réputation pour les résidences royales ornées et ses églises orthodoxes aux dômes dorés, l’expérience russe s’avère unique, ancrée dans la sincérité plutôt que le spectacle. Néanmoins, la situation actuelle requiert une prudence particulière : le Ministère français des Affaires étrangères recommande d’éviter tout déplacement en raison du conflit russo-ukrainien.

Pourquoi les sanctions contre la Russie ne sont-elles pas efficaces?

Face à la persistance du conflit en Ukraine, nous avons assisté à l’imposition de sanctions de plus en plus sévères contre la Russie, des mesures prises dans l’espoir de soutenir la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine. Ces sanctions contre la Russie, qui visent à faire pression sur les gouvernements russe et biélorusse, nous amènent à nous interroger sur leur efficacité réelle. Le choix stratégique de ces sanctions, adoptées non seulement par l’Union européenne mais aussi coordonné avec les États-Unis, le Royaume-Uni et d’autres pays du G7, soulève de nombreuses questions. Mais si les sanctions contre la Russie sont elles efficaces, ces efforts internationaux ont-ils réellement un impact significatif sur l’économie russe, étant donné les adaptations et les réactions de la Russie dans ce contexte géopolitique tendu ?

Laisser un commentaire