Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Kremlin de Moscou : centre du pouvoir russe

Le Kremlin de Moscou se dresse au cœur de la Russie, non seulement comme un monument historique emblématique mais aussi comme le centre du pouvoir politique du pays. Cette fortification majestueuse, entourée par les célèbres murs et tours du Kremlin, abrite différents musées et églises. A proximité, nous trouvons le mausolée de Lénine, ainsi que le GUM. Symbolisant la force et la grandeur de la Russie, le Kremlin est un lieu où l’histoire se mêle à la modernité politique et culturelle, attirant des visiteurs du monde entier désireux de découvrir son patrimoine impressionnant.

Cet article explore divers aspects fascinants du Kremlin de Moscou, depuis son histoire et son importance en tant que centre du pouvoir russe, jusqu’à son architecture distinctive et son patrimoine culturel et spirituel. Les lecteurs seront guidés à travers les musées riches du Kremlin, la Place des Cathédrales chargée d’histoire, et le Palais des Armures qui renferme des trésors nationaux inestimables. En plongeant dans l’impact du Kremlin sur l’identité russe et en offrant des conseils pratiques pour ceux qui souhaitent le visiter, cet article offre un aperçu approfondi de ce monument qui est bien plus qu’une simple forteresse.

 

Histoire et signification du Kremlin de Moscou

Le Kremlin de Moscou, symbole de la puissance russe et centre névralgique de la gouvernance, a façonné l’histoire et la culture de la Russie au fil des siècles. Depuis sa première mention en 1331, le site a connu de multiples reconstructions et a servi de résidence aux grands princes et tsars, témoignant de son rôle central dans les affaires du pays.

Les origines du Kremlin remontent à l’occupation des peuples finnois, notamment les Meryans, dès le IIe siècle av. J.-C., et sa fortification par les Slaves au XIe siècle. Sous le règne de Yuri Dolgorukiy au XIIe siècle, le site commence à prendre de l’importance, culminant avec la construction d’une citadelle de calcaire blanc par Dmitri Donskoi au XIVe siècle, qui résista avec succès aux sièges des Mongols.

Le véritable essor architectural du Kremlin se produit au XVe siècle lorsque Ivan III, s’inspirant de la Renaissance italienne, invite des architectes comme Pietro Solario pour reconstruire les murs et les tours du Kremlin, donnant naissance aux impressionnantes fortifications que nous connaissons aujourd’hui. Cette période voit également la construction de plusieurs cathédrales majestueuses qui définissent l’horizon de Moscou.

Le Kremlin a été le cœur de la vie politique et spirituelle de la Russie, servant de résidence officielle et de centre religieux. Les cathédrales du Kremlin, notamment la Cathédrale de l’Assomption et celle de l’Annonciation, ont été des lieux de couronnement et des symboles de la continuité de l’État russe. Leur architecture et les œuvres d’art qu’elles abritent, comme les icônes de Théophane le Grec et Andreï Roublev, soulignent l’importance du Kremlin comme un centre spirituel.

Après la révolution de 1917, les églises du Kremlin cessent leurs fonctions religieuses, mais avec la chute de l’Union Soviétique, elles retrouvent leur vocation spirituelle. Le Kremlin continue de servir de résidence présidentielle et reste un lieu central pour les événements d’État, symbolisant la continuité et l’évolution du pouvoir russe à travers les âges.

Le Kremlin de Moscou, avec ses murs en brique rouge et ses tours ornées, ne cesse de captiver les visiteurs par sa majesté et son histoire riche, témoignant des époques qui ont traversé et façonné la Russie moderne.

L’architecture distinctive du Kremlin

L’architecture du Kremlin de Moscou, avec ses origines remontant à 1156, illustre une chronologie fascinante de styles architecturaux reflétant les diverses époques de son histoire. Le complexe actuel, de forme triangulaire et couvrant une superficie de 70 acres, montre des sections qui datent du 14ème au 15ème siècle, situées dans la partie sud-ouest. Bien que le Kremlin ait perdu son importance en tant que forteresse dès les années 1620, il a continué à être le centre du gouvernement russe jusqu’en 1712 et après 1918.

Reconstruction et influence italienne

Initialement construit en bois, le Kremlin a été reconstruit en pierre blanche au 14ème siècle, puis entièrement rebâti en briques rouges à la fin du 15ème siècle par des architectes italiens. Cette phase de reconstruction a marqué un tournant avec l’introduction d’éléments de la Renaissance italienne, qui ont profondément influencé l’aspect architectural du Kremlin. Les architectes, tels que Aristotele Fioravanti et Alevisio Novi, ont été responsables de la création de structures emblématiques telles que la cathédrale de l’Assomption et l’église de l’Archange.

La place des Cathédrales, située au cœur du Kremlin, est entourée des plus importantes églises, comme la cathédrale de l’Assomption, l’église de l’Archange et l’église de l’Annonciation, toutes conçues par des architectes italiens. Ces édifices démontrent un mélange unique de styles byzantin, baroque russe et classique. La cathédrale de l’Assomption, en particulier, construite entre 1475 et 1479, est remarquable pour ses fresques intérieures et son iconostase à cinq niveaux, témoignant de son rôle de principal édifice religieux orthodoxe russe.

Innovations et constructions civiles

Parmi les bâtiments civils, le Palais des Facettes, construit entre 1487 et 1491 par les architectes italiens Marco Fryazin et Pietro Antonio Solario, se distingue. Conçu comme une grande salle pour les cérémonies d’État et les réceptions des ambassadeurs étrangers, ce palais illustre l’adaptation des styles architecturaux italiens aux traditions russes. De plus, le Grand Palais du Kremlin, érigé entre 1839 et 1849 par l’architecte russe K.A. Thon, intègre des éléments des bâtiments anciens du Kremlin, fusionnant tradition et innovation architecturale.

Ces éléments architecturaux du Kremlin de Moscou, alliant fonctionnalité et esthétique grandiose, continuent de captiver les visiteurs et témoignent de la richesse historique et culturelle de la Russie à travers les siècles.

 

Le patrimoine culturel et spirituel

Le Kremlin de Moscou a joué un rôle central non seulement en tant que centre politique mais également en tant que cœur culturel et spirituel de la Russie. Cette influence se reflète profondément dans les édifices et les pratiques qui ont marqué l’histoire russe.

L’architecture du Kremlin, avec ses cathédrales et bâtiments historiques, témoigne de l’évolution de l’architecture russe et de son dialogue avec les traditions culturelles européennes. Les sites architecturaux du Kremlin et de la Place Rouge sont des monuments uniques de l’école nationale d’architecture, dont la construction a introduit de nouvelles tendances dans l’architecture russe. Ces structures ne sont pas seulement des réalisations politiques mais aussi des symboles puissants de l’identité culturelle et spirituelle russe, souvent représentés dans la littérature nationale, la musique et les beaux-arts.

Le Kremlin : un centre spirituel

Historiquement, le Kremlin a été le théâtre des événements les plus importants de l’histoire russe, servant de résidence au Grand Prince et de centre religieux. Les églises significatives du Kremlin, situées sur la Place des Cathédrales, comme la Cathédrale de la Dormition, l’Église de l’Archange et l’Église de l’Annonciation, ont été conçues par des architectes italiens et sont des exemples éclatants du style architectural qui allie les influences byzantine et baroque russe.

À l’intérieur de ces édifices religieux, les visiteurs peuvent admirer des fresques et des icônes réalisées par des maîtres comme Andreï Roublev et Théophane le Grec, qui sont des composantes essentielles de l’héritage orthodoxe russe. La Cathédrale de l’Assomption, en particulier, est célèbre pour son iconostase à cinq niveaux et ses fresques qui couvrent ses murs intérieurs, offrant un aperçu de la spiritualité russe à travers les âges.

 

Les musées du Kremlin

Les Musées du Kremlin de Moscou, connus sous le nom de Музеи Московского Кремля, constituent un complexe muséal majeur situé au sein du Kremlin. Fondés à partir de l’Arsenal du Kremlin en 1806, ces musées ont été officiellement établis sous leur forme actuelle en 1991, reflétant ainsi une longue tradition de préservation du patrimoine culturel et historique russe.

Au cœur de ce complexe se trouve la Chambre de l’Armurerie, partie intégrante du complexe du Grand Palais du Kremlin. Conçue par l’architecte Konstantin Ton en 1851, la Chambre de l’Armurerie abrite les fondements des collections du musée, conservant des régalias d’État anciennes, des vêtements de cérémonie royaux, des habits liturgiques des hiérarques de l’Église orthodoxe russe, ainsi que des objets en or et argent réalisés par des artisans russes et européens. Elle expose également des armes et armures de cérémonie, des carrosses et des harnais de cérémonie équestres.

La Place des Cathédrales, un autre élément central du Musée, comprend plusieurs édifices significatifs tels que les cathédrales de l’Assomption, de l’Archange et de l’Annonciation, l’Église du Dépôt de la Robe de la Vierge, le Palais du Patriarche avec l’Église des Douze Apôtres, et le complexe de la Cloche d’Ivan le Grand. Ces sites ne sont pas seulement des attractions touristiques mais aussi des lieux de conservation d’art et d’histoire profondément enracinés dans la culture russe.

Les Cathédrales : cœurs spirituels et muséaux

Chacune des cathédrales de la Place des Cathédrales détient une importance historique et culturelle. La Cathédrale de l’Assomption, dédiée à la Dormition de la Mère de Dieu, a longtemps été le principal édifice religieux de l’État russe. La Cathédrale de l’Archange, construite par l’architecte italien Aloisio Novyi de 1505 à 1508, symbolise la fin du règne mongol et la puissance des grands princes de Russie. La Cathédrale de l’Annonciation, érigée pendant le règne d’Ivan III, servait de chapelle privée pour les grands princes et tsars de Moscou.

Le palais du Patriarche et la cloche d’Ivan le grand

Le Palais du Patriarche, avec ses chambres somptueuses et sa chapelle privée des Douze Apôtres, illustre la grandeur de l’architecture du XVIIe siècle en Russie, abritant aujourd’hui le Musée d’Art Appliqué et de Mode de Vie du XVIIe siècle. Le complexe de la Cloche d’Ivan le Grand, comprenant la tour de la cloche, la Belfry de l’Assomption et l’Annexe de Filaret, est un point focal architectural de la ville depuis des siècles, hébergeant le Musée d’Histoire de l’Ensemble Architectural du Kremlin.

Ces musées, avec leurs riches collections et leur architecture emblématique, continuent d’attirer des visiteurs du monde entier, offrant un aperçu inestimable de la richesse historique et culturelle de la Russie.

La Place des Cathédrales: un aperçu historique

La Place des Cathédrales, ou Sobornaya Ploshchad en russe, représente le cœur historique et spirituel du Kremlin de Moscou, où toutes les rues convergeaient au XVe siècle. Elle tire son nom des trois cathédrales majestueuses qui la bordent : la Cathédrale de la Dormition, la Cathédrale de l’Archange et la Cathédrale de l’Annonciation. Ces édifices sont complétés par le Palais des Facettes, l’Église du Dépôt de la Robe et l’Église des Douze Apôtres, formant un ensemble architectural d’une grande signification.

Historiquement, la Place des Cathédrales a été le théâtre des événements les plus solennels de la Russie tsariste, incluant les couronnements et les processions funéraires des tsars, des patriarches et des Grands Ducs de Moscou. Aujourd’hui encore, cette place conserve une importance capitale, servant lors de la cérémonie d’inauguration du Président de la Russie.

Les fouilles archéologiques sur le site du Kremlin, bien que limitées en raison de la présence des autorités d’État, ont révélé les premiers établissements datant de l’âge du Bronze, ainsi qu’une installation finno-ougrienne de la première moitié du premier millénaire avant J.-C. près de l’actuelle Cathédrale de l’Archange. Ces découvertes soulignent la longue histoire de l’occupation humaine de la Place Sobornaya.

La Place des Cathédrales n’est pas seulement un carrefour de l’histoire politique et spirituelle de la Russie, mais elle est également un symbole de la continuité et de l’évolution de l’architecture russe. Les cathédrales, conçues par des architectes italiens invités, reflètent un mélange unique de styles architecturaux qui témoignent des échanges culturels entre la Russie et l’Europe à l’époque. Le Palais des Facettes, par exemple, construit entre 1487 et 1491 par les architectes italiens Marco Fryazin et Pietro Antonio Solario, était utilisé pour les cérémonies d’État et les réceptions des ambassadeurs étrangers, illustrant l’adaptation des styles architecturaux italiens aux traditions russes.

Ces édifices, ainsi que la Place des Cathédrales elle-même, continuent d’attirer des visiteurs du monde entier, captivés par la beauté et l’histoire de ce lieu emblématique au sein du Kremlin de Moscou.

Le Palais des Armures et ses trésors

Le Palais des Armures du Kremlin de Moscou, situé dans le complexe du Grand Palais du Kremlin, est un édifice emblématique construit en 1851 par l’architecte renommé Konstantin Ton. Ce musée, initialement fondé sur les précieux objets conservés pendant des siècles dans la trésorerie des tsars et la sacristie du Patriarche, a été nommé d’après l’une des plus anciennes trésoreries du Kremlin. Les collections du musée incluent des objets fabriqués dans les ateliers du Kremlin ainsi que des cadeaux diplomatiques, reflétant ainsi un riche héritage historique et culturel.

La collection et ses joyaux

La Chambre de l’Armurerie préserve des régalias d’État anciennes, des vêtements de cérémonie royaux, des robes de couronnement, ainsi que des habits liturgiques des hiérarques de l’Église orthodoxe russe. Elle abrite également la plus grande collection d’orfèvrerie en or et argent réalisée par des artisans russes, des pièces en argent artistique occidental, des armes et armures de cérémonie, des carrosses et des harnais équestres de cérémonie. Ces collections témoignent du haut niveau artistique et de la valeur historique et culturelle particulière des objets, qui ont rendu la Chambre de l’Armurerie mondialement célèbre.

Un musée de renommée mondiale

Le Palais des Armures présente plus de quatre mille objets d’art appliqué provenant de Russie, d’Europe et de pays orientaux, couvrant une période allant du 4ème au début du 20ème siècle. Parmi ces trésors, on trouve des objets d’une beauté stupéfiante tels que des objets en or et argent, des armes et armures, des icônes, des harnachements équestres de cérémonie, des textiles et des broderies russes incomparables. Ces objets illustrent l’excellence artistique et l’importance historique des collections, allant du gobelet en argent doré du XIIe siècle de Yurii Dolgorukii, fondateur de Moscou, à des représentations modernes du Kremlin réalisées par le maître inégalé Carl Fabergé.

Visite guidée et immersion culturelle

Il est recommandé de visiter la Chambre de l’Armurerie dans le cadre d’une visite guidée, permettant aux visiteurs de plonger dans la profondeur historique et la splendeur artistique de ce musée. La visite offre une occasion unique d’apprécier la richesse des collections et de comprendre l’importance de chaque pièce exposée, enrichissant ainsi l’expérience culturelle de ceux qui cherchent à explorer le patrimoine artistique et historique du Kremlin de Moscou.

Ainsi, le Palais des Armures du Kremlin de Moscou se présente non seulement comme un conservatoire de trésors nationaux mais aussi comme un lieu d’éducation et de découverte culturelle, captivant les visiteurs avec ses collections magnifiques et son histoire fascinante.

L’impact du Kremlin sur l’identité russe

La question de l’identité nationale russe, intimement liée à l’Ukraine, a toujours été au cœur des préoccupations du Kremlin. Historiquement, la rupture de l’Union soviétique en 1991 et l’émergence d’un État ukrainien indépendant ont profondément déstabilisé cette identité. La Fédération de Russie, née des ruines de l’URSS, a dû faire face à une identité floue, puisque la notion de “Russie historique” était fortement associée à l’URSS disparue. De plus, plus de 20 millions de Russes ethniques se sont retrouvés hors des frontières de la Fédération de Russie, la majorité en Ukraine.

La vision mythique de “l’unité orthodoxe slave orientale” cède progressivement la place à une nouvelle identité russe moderne. Ce processus devrait permettre aux élites et au grand public russes de reconnaître que l’Ukraine constitue une entité nationale et culturelle distincte, ne pouvant être considérée comme partie de la “Russie historique” ou d’un “monde russe” tout aussi imaginaire.

L’élévation du concept de Russkiy Mir dans la politique humanitaire peut être vue comme une tentative du Kremlin d’établir une séparation culturelle avec l’Occident en soulignant la spécificité de la civilisation russe. Cette posture culturelle défensive semble être une réaction à la guerre et une nécessité de justifier son invasion de l’Ukraine. C’est également une réponse à la menace perçue des “révolutions colorées” soutenues par l’Occident dans l’espace post-soviétique, perçues comme des interventions étrangères visant à propager un message anti-russe.

Suite à l’effondrement de l’Union soviétique, le nationalisme russe a été associé à l’Eurasianisme, revitalisé par le Mouvement Eurasia du philosophe russe Aleksandr Dugin. Ce programme socio-politique néo-eurasien a trouvé un écho favorable dans la Russie de Poutine, avec les œuvres de Dugin promues dans les universités, écoles, instituts militaires, académies de police et autres organisations gouvernementales.

Depuis 2014, le régime de Poutine a adopté le nationalisme russe et le chauvinisme de grande puissance comme politique principale. En juillet 2021, Poutine a publié un essai intitulé “Sur l’unité historique des Russes et des Ukrainiens”, affirmant que les Biélorusses, les Ukrainiens et les Russes devraient constituer une seule nation russe dans le cadre du monde russe, et sont “un seul peuple” que des “forces cherchant toujours à saper notre unité” ont voulu “diviser pour mieux régner”.

 

Visiter le Kremlin: conseils pratiques

Le Kremlin de Moscou est un site emblématique qui attire des visiteurs du monde entier. Pour s’assurer que l’expérience de la visite soit aussi enrichissante que possible, il est important de suivre quelques conseils pratiques.

Voyage en RussieHoraires et tarifs

Le Kremlin est accessible au public tous les jours de 10h à 17h, à l’exception du jeudi. Les billets d’entrée sont tarifés à 500 roubles pour les adultes et à 250 roubles pour les étudiants et les enfants. Il est possible de louer des audioguides pour enrichir la visite.

Planification de la visite

La durée recommandée pour une visite complète du Kremlin, incluant les cathédrales, le Palais des Armures et les jardins, est estimée entre 2 et 3 heures. Il est conseillé de s’habiller de manière appropriée, en couvrant épaules et genoux, car le site possède une dimension religieuse importante.

Conseils pour une visite agréable

L’accès au Kremlin est réglementé par des contrôles de sécurité. Prévoyez donc un peu de temps supplémentaire pour franchir les points de contrôle. Pour éviter les longues files d’attente, surtout pendant la haute saison, l’achat de billets en ligne est recommandé. Ces billets sont disponibles 14 jours à l’avance.

Meilleurs moments pour visiter

La seconde moitié de la journée en semaine, à partir de 15h, est généralement moins encombrée. Les files d’attente pour l’Armurerie sont particulièrement plus courtes pour la dernière session à 16h30. Pendant la basse saison, de novembre à mars, les files d’attente devant les guichets sont presque inexistantes.

Accès et points d’entrée

Il y a deux entrées pour accéder au Kremlin, mais aucune n’est accessible depuis la Place Rouge. L’entrée principale se situe à travers la tour Kutafya et est généralement celle où la plupart des visiteurs font la queue. Une seconde entrée, moins utilisée, se trouve à travers les jardins Alexandrovsky et offre un accès rapide à la Chambre de l’Armurerie et au Fonds des Diamants.

 

Le Kremlin de Moscou, avec ses tours imposantes et ses cathédrales majestueuses, résume de manière magnifique la puissance et la richesse historique et culturelle de la Russie. Cet article a navigué à travers les aspects multiples de ce monument emblématique, soulignant son importance en tant que centre du pouvoir russe, son architecture fascinante, et son rôle indéniable dans la construction de l’identité russe. Les musées du Kremlin, en particulier, offrent un aperçu précieux du patrimoine artistique et spirituel du pays, rejoignant ainsi les échos de l’histoire qui continuent de façonner la Russie moderne.

Ce voyage à travers le temps et l’espace au sein du Kremlin démontre l’importance cruciale de ce site non seulement pour les citoyens russes mais aussi pour les visiteurs du monde entier. La compréhension de l’identité russe, enrichie par les événements historiques et les réalisations artistiques conservées dans les murs de ce site, appelle à une réflexion profonde sur l’évolution et l’influence de la Russie à l’échelle mondiale. À mesure que nous tournons les pages de l’histoire contenues dans chaque pierre du Kremlin, nous sommes invités à apprécier et à respecter la profondeur d’une culture qui a tant contribué au patrimoine mondial.

D'autres articles...

Vladivostok : Histoire, culture et lieux à visiter

Vladivostok, une ville nichée à l’extrémité est de la Russie, s’inscrit comme un carrefour fascinant de culture, d’histoire et d’importance économique. Porte d’entrée vers l’Asie-Pacifique, cette ville offre un visage unique, où se mêlent héritage russe et influences asiatiques. Vladivostok marque non seulement le rythme de vie de ses habitants mais témoigne également de son rôle pivot dans les échanges internationaux, tandis que la météo à Vladivostok reflète les nuances climatiques de cette région, allant de hivers rigoureux à des étés doux et agréables.

LOGIOS ONLINE fête sa première année

LOGIOS ONLINE fête son premier anniversaire ! Cela fait maintenant un an que certains d’entre vous utilisent notre service, et nous tenions à vous exprimer notre sincère gratitude pour votre fidélité et votre confiance. D’une part, votre soutien continu a été essentiel pour nous, d’autre part nous sommes reconnaissants de pouvoir vous accompagner dans votre parcours.
Toujours en quête d’amélioration, nous avons récemment demandé à nos apprenants les plus assidus de nous noter.

Gâteau “le Russe”

Le gâteau russe est une pâtisserie emblématique de la cuisine française, reconnue pour son onctuosité et sa saveur délicate. Avec ses couches de biscuit moelleux et sa crème au praliné onctueuse, ce dessert fait saliver les gourmands du monde entier. Mais d’où vient cette recette raffinée et comment peut-on la reproduire à la maison ?

Table des matières

Laisser un commentaire