Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les erreurs courantes à éviter en anglais

‍Si vous avez décidé de vous mettre à l’anglais, félicitations ! Vous avez fait un excellent choix, l’anglais est en effet une langue indispensable à connaître dans le monde d’aujourd’hui !

Il est cependant important de connaître les erreurs les plus courantes à éviter afin de maîtriser cette langue avec succès. Dans cet article, nous aborderons les fautes les plus fréquentes commises par les francophones lors de leur apprentissage de l’anglais.

 

1/ Les erreurs de conjugaison

Conjuguer en anglais n’est pas extrêmement compliqué, c’est même beaucoup plus facile qu’en français. Prenez par exemple la conjugaison du verbe « boire » :

Boire

Je bois

Tu bois

Il, elle boit

Nous buvons

Vous buvez

Ils, elles boivent.

En anglais, la conjugaison du verbe « to drink » sera tout simplement :

To drink

I drink

You drink

He, she, it drinks

We drink

You drink

They drink

Toutes les formes sont les mêmes et elles sont identique à l’infinitif, sauf avec les pronoms he, she et it. L’une des principales erreurs concerne l’oubli de la lettre « s » à la troisième personne du singulier au présent. Par exemple, au lieu de dire « He speaks » – Il parle, les élèvent disent souvent « He speak » (le « s » final a été oublié).

Pour éviter cette erreur, rappelez-vous simplement d’ajouter le « s » à la fin d’un verbe à la troisième personne du singulier !

Exemples :

He sings. Il chante.

He reads books. Il lit des livres.

She cooks. Elle fait la cuisine.

She cooks dinner. Elle prépare le diner.

It sleeps. Il/elle (pronom personnel neutre) dort.

It sleeps a lot in the winter. Il/ elle dort beaucoup en hiver.

 

2/ L’utilisation incorrecte des articles

L’utilisation des articles peut parfois poser problème aux francophones, car les règles sont différentes en anglais. Par exemple « la voiture » se dit « the car » ; « le chat » se traduit en anglais par « the cat ». Dans les phrases françaises on a utilisé les articles « la » et « le », alors qu’ils sont tous deux traduits par « the » en anglais.

De plus, en anglais, l’article indéfini pluriel « des » par exemple n’est pas toujours traduit.

Exemple : Il y a des arbres dans le jardin. There are trees in the garden.

 

3/ La traduction littérale

L’une des erreurs les plus courantes commises par les francophones est la traduction littérale des phrases et des expressions françaises en anglais. Cela peut conduire à des phrases incorrectes ou incompréhensibles. Il est important de penser en anglais et de comprendre les structures de phrases propres à la langue étrangère que vous apprenez.

Prenons par exemple la phrase suivante : « Il est allé à la l’école hier. »

Au début de leur apprentissage, certains apprenants auront tendance à traduire cette phrase mot à mot, ce qui donne : « He is gone … » .Cependant faites attention car en anglais le verbe de cette phrase doit être conjugué au prétérit ; on obtient donc : « He went to school yesterday. »

 

4/ Une prononciation incorrecte

La prononciation peut être un défi pour les apprenants de l’anglais, car les sons et les accents toniques sont différents dans les deux langues ; en français les mots sont toujours accentués sur la dernière syllabe, ce qui n’est pas le cas en anglais.

Il est important de pratiquer régulièrement la prononciation en écoutant des anglophones et en répétant les mots et les phrases. Pour vous améliorer, écoutez régulièrement de l’anglais, par exemple quinze minutes d’écoute par jour suffisent pour entraîner votre oreille à l’acquisition de nouvelles sonorités.

 

5/ Les noms qui ne possèdent pas de vraie forme plurielle

En anglais, certains mots ont des formes plurielles qui peuvent sembler étranges pour les francophones. Par exemple, le mot « information » est un nom indénombrable en anglais, ce qui signifie qu’il n’a pas de forme plurielle. Au lieu de dire “informations”, on utilise simplement « information ». Il est important de connaître ces exceptions afin de ne pas faire d’erreurs de pluriel.

Autre exemple avec le mot « furniture » – meubles, qui ne s’utilise qu’au singulier en anglais.

Pour dire « une information » ou « un meuble », il faudra par exemple employer : « a piece of ».

Exemples :

A piece of furniture. Un meuble.

A piece of information. Une information.

 

6/ Les faux-amis

Les faux-amis sont des mots qui ressemblent à des mots français, mais qui ont un sens totalement différent en anglais. Ces mots peuvent être très trompeurs et conduire à des malentendus. Par exemple, le mot « actuellement » en français se traduit par « currently » en anglais, et non pas « actually » qui signifie « en fait ». Pour éviter ces erreurs, il est essentiel de bien comprendre le sens des mots anglais et de ne pas les traduire littéralement !

Comme autre exemple nous pouvons citer les mots : une affaire (qui se traduit par « a matter » ou « a business », selon le contexte) et « an affair », qui signifie « une affaire » au sens de « une liaison amoureuse ».

 

7/ Les homonymes

Les homonymes sont des mots qui se prononcent de la même manière mais qui ont des significations différentes. Par exemple, en anglais, « there » peut signifier « là » / « là-bas », tandis que « their » signifie « leur »/  « leurs », et « they’re » est la contraction de « they are », qui signifie “ils sont”. Il est important de bien comprendre le sens de ces mots afin de les utiliser correctement.

Autre exemple : comparer la prononciation du chiffre « huit » – eight, et du prétérit de verbe « manger » – to eat : ate. Ils se prononcent de la même façon !

 

8/ La confusion entre les verbes « to make » et « to do »

La confusion entre les verbes “make” et “do” est également fréquente chez les francophones. Ces deux verbes se traduisent en effet tous deux par « faire » en français.

Cependant le verbe “make” est le plus souvent utilisé pour parler de la création ou de la fabrication de quelque chose, tandis que “do” est employé pour parler d’une activité ou d’une tâche en général. Il est important de comprendre la différence entre ces deux verbes pour les utiliser correctement !

Exemples :

What is she doing ? Qu’est-elle en train de faire ?

She is making a cake. Elle est en train de faire un gâteau.

 

9/ Les expressions idiomatiques

Les expressions idiomatiques sont des phrases ou des expressions qui ont un sens différent de leur signification littérale. Par exemple, « Break a leg ! » (qui se traduit littéralement par : « Casse une jambe ! ») signifie « Bonne chance ! » en anglais, mais si vous le traduisez littéralement en français, cela n’aurait aucun sens. Il est important de comprendre ces expressions idiomatiques pour ne pas les utiliser de manière incorrecte.

 

10/ La peur de faire des erreurs

Enfin, la peur de faire des erreurs peut être un obstacle à l’apprentissage de l’anglais ou de n’importe quelle autre compétence ! Rappelez-vous que tout le monde fait des erreurs et que cela est tout à fait normal lors du processus d’apprentissage ! Ne soyez pas trop dur avec vous-même et essayez de pratiquer autant que possible ! Avec la pratique et une bonne méthode, vous finirez par vous améliorer, c’est certain !

 

D'autres articles...

Pourquoi les sanctions contre la Russie ne sont-elles pas efficaces?

Face à la persistance du conflit en Ukraine, nous avons assisté à l’imposition de sanctions de plus en plus sévères contre la Russie, des mesures prises dans l’espoir de soutenir la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine. Ces sanctions contre la Russie, qui visent à faire pression sur les gouvernements russe et biélorusse, nous amènent à nous interroger sur leur efficacité réelle. Le choix stratégique de ces sanctions, adoptées non seulement par l’Union européenne mais aussi coordonné avec les États-Unis, le Royaume-Uni et d’autres pays du G7, soulève de nombreuses questions. Mais si les sanctions contre la Russie sont elles efficaces, ces efforts internationaux ont-ils réellement un impact significatif sur l’économie russe, étant donné les adaptations et les réactions de la Russie dans ce contexte géopolitique tendu ?

Différences entre “farther” et “further”

Il existe souvent des subtilités qui peuvent rendre la compréhension des mots et de leur utilisation un peu difficile. Une de ces subtilités concerne les mots « farther » et « further ». Bien qu’ils semblent similaires, ces deux mots ont en réalité des significations légèrement différentes. Nous allons donc voir les différences entre ces deux termes ainsi que la façon de les utiliser sans faire d’erreurs.

50 verbes irréguliers les plus courants

Si vous souhaitez améliorer votre vocabulaire anglais et communiquer plus efficacement, il est essentiel de comprendre ces verbes irréguliers et vous entraînez à les utiliser.

Laisser un commentaire