Contenu du cours
Premiers débuts (le nominatif)
Parcours grand débutant avec des phrases au nominatif. Laissez-vous guider.
0/26
Le locatif
2ème cas vu, le locatif s’utilise pour exprimer le complément circonstanciel de lieu. Il désigne le lieu où quelqu'un / quelque chose se trouve.
0/3
Apprendre le russe
À propos de la leçon

La formation étant dense, nous vous conseillons vivement d’utiliser les touches de votre clavier.
Mettez en pause les vidéos aussi souvent que vous le souhaitez avec le touche ESPACE.
Enfin, les touches et sont utiles pour avancer ou reculer de 10 secondes (si  vous trouvez par exemple qu’Elena parle trop vite, vous pouvez réduire la vitesse d’un cran).

 

Niveau débutant. Leçon 3.1.

I. Lettres de l’alphabet russe (suite) : sons similaires/ écritures différentes

II. Assourdissement des consonnes finales

 

 

В : ваза (vaza) – vase

Г : газ (gass) – gaz
En fin de mot, le з se prononce « ss » (assourdissement de la consonne finale).
En fin de mot, certaines consonnes sonores (prononcées avec vibration des cordes vocales), s’assourdissent et se prononcent comme leurs homologues sourds (prononcés sans vibration des cordes vocales). Il y a 6 paires de consonnes de ce type.

Ж : Жак (Jak) – Jacques

У : суп (soup) – soupe

Й : Cette lettre s’appelle « i court »/ « i bref ». Elle se prononce « ll », comme dans les mots français « paille », « fille » ou « faucille ».
Ex : музей (mouziéll) – musée

Ф: физика (fizika) – physique

Ш : шоколад (chakalat) – chocolat
En fin de mot, la lettre д (dè) se prononce « t » (assourdissement de la consonne finale).

Ё : актёр (aktior) – acteur
La lettre ё est toujours accentuée.

Э : поэт (paèt) – poète

En fin de mot, la lettre ж (jè) se prononce « ch » :

Париж (Parich) – Paris
багаж (bagach) – bagages
этаж (ètach) – étage

Vous voulez revoir l’alphabet russe en intégralité ? Cliquez sur le lien.

Fichiers à télécharger
FR-RU-3.1.pdf
Taille: 120,22 Ko
Participer à la discussion
Jean-Yves Quentric 1 moisil y a
Bonjour, Je vous écris sur les "questions et réponses" de cette leçon alors que j'en suis désormais à la leçon 12.1. Mais il y a un aspect des consonnes dures et molles que je ne parviens pas à comprendre. Sont dures (ou sonores) : б в г д ж з... Mais peuvent-elles être molles, avec le signe mou ь, par exemple?) Sont molles (ou sourdes) : п ф к т ш с... Donc ces lettres ne sont pas dures. Pourquoi nous dit-on que seules les consonnes ч щ sont toujours molles ? Et en fin de mots les consonnes dures sont phonétiquement remplacées par les molles. De même que quand elles précèdent une autre consonne molle dans un mot... Ou les consonnes molles deviennent dures quand elles précédent une autre consonne dure. Mais certaines consonnes sont toujours dures : ц ж ш (donc, ne sont-elles jamais suivies d'une voyelle molle/sourde ?) Et d'autres sont toujours molles : ч щ (idem, ne sont-elles jamais suivies d'une voyelles dure/sonore ?) J'en déduis que les consonnes restant (й л м н р х) peuvent être dure ou molle avec l'ajout du ь. Mais le principe général consistant à dire que toutes les consonnes peuvent être dures ou molles me semblent pas "coller" avec ce que je crois avoir compris des règles que je viens de vous lister. Bref, je suis perdu pour comprendre le fonctionnement des consonnes. Si vous aviez une explication globale qui puisse m'aider, je vous en serais reconnaissant. Cordialement.
Répondre
Thomas Bonkoski 1 moisil y a
Bonjour, Elena vous a préparé une réponse complète téléchargeable dans la section "fichiers à télécharger" de la leçon 13.1. Cordialement.
0% complété